Visite accompagnée | Château du Plessis Macé
505
page-template-default,page,page-id-505,page-child,parent-pageid-49,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Visite accompagnée

La visite accompagnée vous permet de compléter la visite en toute liberté en découvrant l’intérieur meublé du logis seigneurial.

 Le château vous ouvre ses portes :

 Jusqu’au samedi 31 octobre:

Les mercredis, samedis et dimanches de 14h à 18h30

Durée : 45 min

HORAIRES :

Les mercredis, samedis & dimanches
14h15 – 15h45 – 17h15


Dernier accès possible : 30 min avant la fermeture du château

TARIFS : 
Tarif plein : 8.50€
Tarif réduit* : 6€
*(Jeune de 7 à 18 ans, étudiants, services civiques, demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA, titulaire de carte CEZAM, personne en situation de handicap et son accompagnateur)

Renseignements : 02 41 32 67 93

Le logis seigneurial

Le logis seigneurial s’élève au XVe siècle à la demande de Louis de Beaumont, haut personnage de la cour. Habité jusqu’au XXe siècle (1967) par de nombreux propriétaires, le logis a largement été transformé au XIXe siècle par la comtesse Sophie Walsh de Serrant. Le bâtiment se voit alors doté d’une vingtaine de larges fenêtres à meneaux. Par ailleurs, les pièces sont elles aussi transformées : les cuisines deviennent salles à manger et le hall couvert naît. C’est ce château de comtesse que vous visiterez à travers dix pièces meublées du XVIe au XIXe siècle. Cette atmosphère hors norme devient très souvent le décor de pièces de théâtre ou de films ; certains rappellent le séjour d’illustres personnages de passage au Plessis-Macé (Louis XI, Charles VIII, François Ier ou encore Joachim du Bellay).

La salle à manger

La salle à manger actuelle accueillait au Moyen-Âge les cuisines du château. Traces de cette activité, les deux grandes cheminées du XVe siècle.

Le hall

Créé au XIXe siècle, le hall abrite aujourd’hui deux grands coffres du XVIe siècle.

Le grand salon

Lieu de réception par excellence, le grand salon évoque le faste du XIXe siècle. On peut y admirer une des malles de voyage de Louis XIV ainsi que le plus vieux pianoforte visible dans une collection publique en France (1770).

La bibliothèque

La bibliothèque du château est un écrin contenant un formidable trésor : un bureau-lutrin du XIXe siècle contenant une édition de la description de l’Egypte, commandée par Napoléon Ier.

La chambre du chapelain

Jouxtant la chapelle, la chambre du chapelain est l’une des plus petites salles de la visite et l’occasion de découvrir un lit ancien aux dimensions troublantes.