Visite en toute liberté - Château du Plessis Macé
478
page-template-default,page,page-id-478,page-child,parent-pageid-49,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Visite en toute liberté

Accompagné d’un historique complet du château, venez découvrir la forteresse médiévale du Plessis-Macé, son chemin de ronde, sa chapelle et bien d’autres trésors.

(L’accès aux intérieurs du logis ne s’effectue qu’accompagné d’un guide.)

 

 Le château vous ouvre ses portes :

 

Du 7 avril au 27 mai puis

du 1er septembre au 4 novembre :

les mercredis, samedis et dimanches, de 13h30 à 18h.

Du 7 juillet au 31 août :

tous les jours, de 10h30 à 18h30.

Durée : 30 min

Dernier accès possible : 30 min avant la fermeture du château

TARIFS : 
Plein : 6,50€
Tarif réduit : 4€
Famille (2 adultes et au moins 2 enfants) : 17€

Renseignements : 02 41 32 67 93

Histoire

Comme bon nombre de châteaux, celui du Plessis-Macé sort de terre au XIe siècle. Il n’est alors constitué que d’une tour en bois construite sur la motte castrale artificielle. Les seigneurs du Plessis ont alors la tâche de protéger Angers contre l’attaque des Bretons. La famille est puissante. Faisant autorité sur les 23 paroisses qui constituent le fief du Plessis, elle est proche du pouvoir royal et compte même un grand maître de l’Ordre du Temple.

La forteresse de pierre s’élève à partir du XIIe siècle. Mais le départ des Du Plessis en Italie puis la guerre de Cent ans vont peu à peu faire oublier le château. Il faut attendre le XVe siècle pour que la forteresse soit rebâtie sur ordre de Louis de Beaumont. Conseiller de rois de France, (Charles VII puis Louis XI), sénéchal du Poitou, chambellan, le nouveau seigneur du Plessis allait faire de la forteresse, le logis de plaisance toujours visible aujourd’hui. Nombreux sont les propriétaires à s’être succédés après le XVe siècle : les Du Bellay au XVIe, hôtes de François Ier, les Bautru au XVIIe puis les Walsh de Serrant au XVIIIe, et enfin les derniers propriétaires privés, les Langlois-Berthelot. Depuis leur donation en 1967 le château est propriété du conseil général. En 2010, la gestion du site est confiée à l’EPCC Anjou Théâtre.

 

Le chemin de ronde

Le chemin de ronde est une galerie (couverte au Plessis-Macé) qui permettait aux gardes du château de surveiller les alentours et de se défendre en cas d’attaque.

 

Le balcon

Construit à la fin du XVe siècle à la demande du seigneur Louis de Beaumont, le balcon est l’un des trésors du château du Plessis-Macé. Commandé à un architecte florentin, il est l’un des plus beaux exemples du style gothique flamboyant dans la région. Bien qu’aucune restauration n’ait été entreprise, il est resté dans un parfait état.

 

La chapelle

La chapelle s’élève au XVe siècle, à la même période que le logis seigneurial commandé par Louis de Beaumont. Elle abrite sans conteste le véritable trésor du château : une tribune en chêne du XVe siècle. Cette dernière, l’une des plus vieilles visibles aujourd’hui, permettait à chacun et selon sa situation sociale d’assister à la messe.

 

Le jardin médiéval

Élément essentiel dans la vie du château, le jardin médiéval explique son temps. Découvrez les mystères des plantes: les quatre carrés du jardin médiéval du Plessis-Macé évoquent les connaissances et les croyances de l’époque.